La double destinée du Dr O.

Le Dr O. était un médecin opiniâtre et pragmatique dont la devise au travail et à la maison se résumait à « C’est ça ou rien ». Son attitude limitait le nombre de ses amis et aliénait ses collègues. Pourtant, malgré sa brusquerie, il était reconnu comme l’un des meilleurs chirurgiens du pays jusqu’à ce qu’un accident de ski lui abîme les poignets et le rende incapable d’opérer. De l’avis de tous les spécialistes, les dommages ne pouvaient pas être réparés.

À contrecœur, il a accepté de me voir sur l’insistance de sa femme, une de mes clientes régulières qui exerçait la médecine non traditionnelle. Elle se plaignait depuis longtemps de l’esprit tenace et fermé de son mari et de son refus d’essayer de nouvelles choses. Depuis l’accident, elle l’avait constamment prié de rechercher un traitement alternatif pour ses blessures et d’adopter une vision plus globale. Il avait fermement refusé et le mariage se détériorait rapidement.

« Ma femme dit que je suis devenu amer et mesquin, s’est-il lamenté. Qu’espère-t-elle ? Je ne peux pas travailler, je ne peux même pas tenir un scalpel, ma carrière est terminée. »

Les empreintes du Dr O. révélaient pourquoi c’était un excellent chirurgien. Sa longue ligne de tête rigide atteignait le centre de grande énergie qu’est Mars positif, ce qui lui donnait le dynamisme, la force d’esprit et le sang-froid nécessaires pour bien réagir sous pression. Et sa passion et son dévouement étaient évidents dans sa solide ligne de destinée, mais cette ligne s’arrêtait abruptement à sa ligne de tête, confirmant la rupture brutale de sa carrière.

Une ligne de destinée se terminant à la ligne de tête indique que quelque chose dans notre façon de penser perturbe notre destin, notre but dans la vie. Lorsque la ligne de tête est correctement utilisée, nous pensons constructivement et notre destinée se poursuit sans interruption, malgré les mésaventures ou les échecs. Une perturbation entre la ligne de destinée et la ligne de tête peut totalement ébranler notre confiance en nous et le sens de notre identité, tout en nuisant à nos relations personnelles et à notre bien-être financier.

Je soupçonnais que la rigidité de la ligne de tête du Dr O. faisait obstacle à sa destinée : son mode de pensée inflexible se manifestait pleinement suite au stress de son accident, l’envoyant dans une spirale descendante. Heureusement, les empreintes du Dr O. affichaient deux caractéristiques potentiellement utiles. Tout d’abord, il y avait une seconde ligne de destinée partant de la ligne de tête qui chevauchait la première. Cela suggérait qu’après une période de réflexion et l’adoption d’une attitude plus positive, le Dr O. serait capable de poursuivre sa carrière. Ensuite, un carré placé sur la première ligne de destinée au moment où elle s’interrompait à la ligne de tête signifiait qu’il pourrait alors devenir réceptif aux nouvelles idées et accepterait le soutien et les conseils des amis et de la famille. J’étais certain qu’en réussissant à l’orienter dans cette direction, je pourrais améliorer sa situation.

« Docteur, votre femme vous a demandé d’aller voir un praticien de médecine alternative. Pourquoi ne pas ravaler votre fierté et suivre ses conseils? Après tout, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner. »

Heureusement, le Dr O. a donné suite à ma recommandation. Il a commencé un programme de thérapie alternative qu’il a observé religieusement. Un an plus tard, il est revenu me voir.

« J’ai d’excellentes nouvelles, Ghanshyam, m’a-t-il confié. J’ai repris mes fonctions à l’hôpital. Mes poignets ont guéri; j’opère encore mieux qu’avant! » Mieux encore, il s’était fait des amis pour la première fois. Ses collègues aimaient son esprit nouvellement ouvert à leurs idées.

« La seule personne plus heureuse que moi est ma femme, a conclu le Dr O. en souriant. Elle continue à se demander où est passé son mari! »

 

Avez-vous besoin de conseils pour rétablir vos priorités ou votre but dans la vie? Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *