Brian-dream-denied

Brian : Un rêve abandonné

Depuis l’enfance, Brian se voyait un jour écrivain. Maniant les mots avec aisance, il avait attiré l’attention de plusieurs éditeurs à un âge précoce. Au cours de ses études universitaires, deux de ses histoires avaient été publiées dans des magazines bien connus et il avait même remporté un prestigieux concours de nouvelles.

Malgré son talent évident et prometteur, une fois diplômé, Brian a laissé tomber l’écriture. Il a occupé une série d’emplois temporaires en télémarketing pour payer son loyer et, malgré l’abondance de bonnes idées fourmillant dans sa tête, il était trop fatigué pour les consigner sur papier après le travail. Le soir, épuisé, il s’endormait souvent devant la télévision. Au cours des années suivantes, plusieurs de ses compagnes l’ont encouragé à quitter son emploi pour concentrer son énergie sur sa passion : elles l’ont imploré d’écrire. Mais leur enthousiasme mettait trop de pression sur Brian. Ne sachant pas comment réagir, il n’a rien fait, et toutes ses relations ont été éphémères.

À son 26e anniversaire, Brian est venu prendre une consultation avec moi. Il était frustré par son incapacité à se lancer dans sa carrière de prédilection, et redoutait de plus en plus que sa vie et son rêve d’écrire ne lui échappent.

« Tout ce que je veux c’est être écrivain, Ghanshyam, m’a-t-il confié. Je sais que je peux le faire, mais ça n’a pas l’air d’arriver. Je ne parviens pas à coucher mes idées sur le papier, et encore moins à garder une relation. Ma carrière et ma vie amoureuse sont dans l’impasse. »

ConsistencyLes empreintes de Brian m’ont donné une assez bonne idée de l’origine de son problème.

Il avait en effet une main d’écrivain, montrant une ligne de tête vraiment impressionnante et une solide ligne d’intuition démontrant une intelligence rare guidée par une vision innée et profonde de la condition humaine. Malheureusement, sa ligne de tête était perdue au milieu d’un enchevêtrement complexe de lignes d’interférence. Ce type de ligne d’interférence apparaît souvent dans une main à la texture fine et à la consistance molle. Une texture fine et une consistance molle reflètent généralement un caractère sensible, doux et empathique, mais peuvent aussi indiquer un manque de feu et de passion pour mener les choses à bien.

Quand j’appuyais sur la paume de Brian, mon pouce laissait dans sa peau un creux qui ne reprenait pas sa forme immédiatement. Ce manque d’élasticité confirmait ce que révélaient les empreintes : Brian avait une nature douce et paisible, mais il manquait de courage, de motivation ou d’endurance pour faire face aux exigences d’une carrière d’écrivain ou d’une relation sérieuse.

« J’ai une question pour toi, Brian, et je te demande de me répondre honnêtement, ai-je poursuivi. Dans le domaine du travail ou de l’amour, as-tu tendance à suivre le mouvement et à maintenir le statu quo, ou bien est-ce que tu te mets à l’épreuve et tu travailles dur pour obtenir ce que tu veux? »

Brian a soupiré. « Je pense que tu as mis le doigt sur le problème, Ghanshyam. Ce n’est pas que je suis paresseux, mais j’aime mon confort. Je sais que mon attitude m’empêche d’agir, mais je n’arrive pas à me sortir de cette léthargie. »

« Eh bien, nous allons voir si nous pouvons le faire ensemble, ai-je continué. Tu as le génie naturel et le talent qu’il faut pour être un grand écrivain, mais toutes ces lignes d’interférence nuisent à ta ligne de tête. Tu l’utilises pour trouver des excuses au lieu de faire bouger les choses, tu rêves au lieu d’agir, tu hésites au lieu de t’engager et tu remets tout au lendemain. Si tu te débarrasses de ces lignes d’interférence, tu adopteras l’attitude requise pour développer tes dons et en tirer quelque chose. Une fois que tu auras accompli cela, ta carrière d’écrivain et ta vie amoureuse commenceront à prendre forme. »

J’ai conçu un programme de méditation et de yoga pour que Brian rehausse sa capacité de concentration et son endurance physique. Il a commencé à montrer une grande amélioration en l’espace de quelques semaines et s’est remis à écrire des nouvelles. Hélas, pour faire des économies, il a emménagé avec son frère, avocat criminaliste pragmatique qui ne comprenait pas la méditation et n’avait pas de patience pour le yoga. Il a donné un ultimatum à Brian : abandonne la chirologie ou quitte ma maison.

Lorsqu’on entreprend des changements majeurs sur soi-même, il est essentiel d’avoir le soutien et l’encouragement de ceux que nous aimons et sur qui nous comptons. Brian était sur le point de concrétiser son rêve, mais n’avait pas suffisamment de résilience pour le faire de son propre chef. À la place, il a choisi d’abandonner le yoga et la méditation afin de rester dans le confort de la maison de son frère. À ma connaissance, il n’a plus jamais écrit.

 

Avezvous besoin de conseils ou d’encouragements pour concrétiser votre rêve? Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *