Sœur Margaret : L’anneau de Vénus et la puissance du pardon

J’ai rencontré Sœur Margaret il y a une vingtaine d’années à une conférence qu’elle aidait à organiser pour promouvoir le pardon et la réconciliation en vue de réaliser la paix et l’harmonie entre les peuples et les nations. Femme passionnée approchant des quatre-vingts ans, elle estimait que le pardon était une double bénédiction, profitant à la fois au pardonneur et au pardonné, et elle était la preuve vivante de l’efficacité de cette philosophie.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Sœur Margaret était une jeune religieuse catholique travaillant dans le milieu rural japonais. Elle a été arrêtée par des soldats japonais et a passé quatre ans dans un camp d’internement dans des conditions abominables. Elle a connu de grandes privations et a été témoin de nombreuses atrocités, mais n’a jamais permis à son cœur de s’endurcir par l’amertume ou la haine. Après la guerre, elle est restée au Japon pour prendre soin des orphelins, soigner les blessés et aider à reconstruire le pays. Avant de retourner en Amérique du Nord, elle a sillonné l’Asie pendant des années pour fournir aide et réconfort aux plus démunis.

Quand nos chemins se sont croisés, elle était en train d’accomplir un acte de réconciliation et de pardon personnels. Elle avait invité d’anciens soldats japonais, ses ennemis et ravisseurs d’antan, à participer à sa conférence sur la paix, et elle les avait tous accueillis avec gentillesse et générosité. Quand je lui ai demandé pourquoi elle faisait ça, elle a répondu : « Ghanshyam, nous luttons tous contre l’obscurité, mais nous sommes également tous des enfants de Dieu, éclairés par la lumière divine. C’est notre devoir de laisser cette lumière briller en nous et de l’aider à briller chez les autres. Si nous en faisons notre mission dans la vie, nous serons tous meilleurs, et le monde sera bien plus beau. »

anneau-de-venus

Cliquer sur l'image pour agrandir

L’altruisme et la sagesse spirituelle de Sœur Margaret m’ont profondément ému; quand j’ai étudié ses mains, je n’ai pas été surpris de trouver un bel anneau de Vénus couronnant sa ligne de cœur.

On décrit parfois l’anneau de Vénus comme un sourire divin imprimé en permanence dans nos cœurs pour inspirer les autres. Idéalement, il forme un arc dans la zone supérieure de la paume reliant Jupiter, Saturne, le Soleil et Mercure, c’est-à-dire les quatre monts hébergeant nos formes d’énergie les plus pures. Sa proximité de la ligne de cœur reflète une profonde empathie et une connexion intime avec le monde spirituel. Elle révèle également une puissante énergie créatrice qui nous force à exprimer la beauté et l’amour à l’intérieur de notre âme. De nombreux artistes, travailleurs humanitaires et personnes consacrées au service de Dieu possèdent un anneau de Vénus.

Un anneau de Vénus brisé traduit, cependant, une passion refoulée et une créativité bloquée, ce qui peut créer de l’insécurité, de l’hypersensibilité, des sautes d’humeur, de la frustration et un comportement instable ou autodestructeur.

Sœur Margaret a vécu plus de 90 ans et s’est toujours efforcée de promouvoir la paix, l’harmonie, la compréhension et le pardon à l’échelle internationale et interpersonnelle. L’empreinte de sa main, arborant son remarquable anneau de Vénus, est le témoignage durable d’une belle vie bien vécue.

Si vous souhaitez développer ou réparer votre propre anneau de Vénus, appelez-nous au 866-428-3799, ou compléter notre formulaire pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.