Cas vécus de mes archives : Appuyer sur l’interrupteur

La vie de Michael était un vrai gâchis. À 30 ans, il fumait comme un pompier et pesait 30 kg de trop. Ayant quitté tôt l’école, il occupait un emploi sans avenir, se méprisait, avait une faible estime de lui-même et se servait de la drogue et de l’alcool pour engourdir sa douleur.

« Michael, pourquoi viens-tu me voir? », lui ai-je demandé, troublé par son aura lourde de désespoir.

« Je n’ai rien dans la vie… Regarde-moi, je suis gros et bon à rien. Je me déteste. La vie ne vaut pas la peine d’être vécue. »

« Michael, chaque vie a sa propre valeur; c’est la manière de la vivre qui lui donne la peine d’être vécue. »

case-files-flipping-switch-printLes empreintes de Michael reflétaient ses nombreux problèmes, mais aussi beaucoup de potentiel. Une belle croix magnétique sur son mont de Jupiter indiquait une nature très sensible, un grand potentiel spirituel, la soif de trouver un but dans la vie et un fort désir d’avoir une relation amoureuse. Malheureusement, sa ligne de cœur arrondie vers le bas venait couper sa croix de Jupiter, ce qui l’empêchait d’aimer les autres, de s’aimer lui-même et d’apprécier la vie. Sa ligne de cœur descendante me disait qu’il avait fermé l’interrupteur de ses émotions et de sa spiritualité. Pour compliquer les choses, la ligne de cœur tombante perturbait son quadrilatère, soit l’espace entre les lignes de cœur et de tête souvent appelé « la piste d’atterrissage des anges » qui est une zone d’énergie psychique directement liée à nos chakras. Lorsque le quadrilatère est équilibré, notre cœur est ouvert à la sagesse des maîtres spirituels, à l’apprentissage d’importantes leçons de vie, à l’interprétation de rêves visionnaires et à la réception des bénédictions célestes. Le quadrilatère de Michael était déséquilibré et sa ligne de cœur était également traversée par de nombreuses lignes d’interférence.

« Ces lignes d’interférence montrent un traumatisme émotionnel dans l’enfance. Peux-tu m’en parler? » Michael m’a alors confié que son père avait été un alcoolique autoritaire et exigeant qui l’avait rabaissé tout au long de son enfance. Le caractère abusif de son père avait conduit au divorce de ses parents au début de son adolescence. Michael détestait son père, lui reprochait de lui avoir refusé l’amour paternel et le tenait responsable de l’échec de sa vie.

« Michael, tu ne peux pas blâmer ton père pour ta vie. C’est toi qui as choisi d’abandonner l’école et de t’empoisonner le corps par toutes ces toxines. Ton cœur rempli de haine t’empêche d’aimer quelqu’un d’autre, et même pas toi. Tu as fermé l’interrupteur de ton cœur et tu ne peux pas accéder aux nombreuses choses merveilleuses que je vois dans ta main. »

J’ai donné à Michael plusieurs exercices de yoga et de respiration et je l’ai encouragé à méditer chaque jour. J’ai aussi suggéré qu’il appelle son père.

« Sois un bon fils. Oublie ton amertume, ton jugement et ton ressentiment. Parle-lui avec un amour inconditionnel. »

Par bonheur, Michael a écouté mes conseils et, un an plus tard, je l’ai à peine reconnu. Ses yeux étaient brillants et concentrés, il avait perdu plus de 20 kg, il avait cessé de fumer, de boire et de se droguer et il s’était inscrit à des cours du soir pour « trouver sa voie ». Ses conversations régulières avec son père avaient incité ce dernier à arrêter de boire, et ses parents avaient recommencé à se parler après des années de silence.

Les lignes d’interférence de Michael étaient en train de disparaître et sa ligne de cœur commençait à remonter vers sa croix de Jupiter, réparant ainsi son quadrilatère. Il avait appuyé sur l’interrupteur qui ouvrait son cœur.

Si vous souhaitez des conseils professionnels au sujet de votre vie amoureuse, nous sommes là pour vous aider. Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.