La double destinée du Dr O.

Le Dr O. était un médecin opiniâtre et pragmatique dont la devise au travail et à la maison se résumait à « C’est ça ou rien ». Son attitude limitait le nombre de ses amis et aliénait ses collègues. Pourtant, malgré sa brusquerie, il était reconnu comme l’un des meilleurs chirurgiens du pays jusqu’à ce qu’un accident de ski lui abîme les poignets et le rende incapable d’opérer. De l’avis de tous les spécialistes, les dommages ne pouvaient pas être réparés.

À contrecœur, il a accepté de me voir sur l’insistance de sa femme, une de mes clientes régulières qui exerçait la médecine non traditionnelle. Elle se plaignait depuis longtemps de l’esprit tenace et fermé de son mari et de son refus d’essayer de nouvelles choses. Depuis l’accident, elle l’avait constamment prié de rechercher un traitement alternatif pour ses blessures et d’adopter une vision plus globale. Il avait fermement refusé et le mariage se détériorait rapidement.

« Ma femme dit que je suis devenu amer et mesquin, s’est-il lamenté. Qu’espère-t-elle ? Je ne peux pas travailler, je ne peux même pas tenir un scalpel, ma carrière est terminée. »

Les empreintes du Dr O. révélaient pourquoi c’était un excellent chirurgien. Sa longue ligne de tête rigide atteignait le centre de grande énergie qu’est Mars positif, ce qui lui donnait le dynamisme, la force d’esprit et le sang-froid nécessaires pour bien réagir sous pression. Et sa passion et son dévouement étaient évidents dans sa solide ligne de destinée, mais cette ligne s’arrêtait abruptement à sa ligne de tête, confirmant la rupture brutale de sa carrière.

Une ligne de destinée se terminant à la ligne de tête indique que quelque chose dans notre façon de penser perturbe notre destin, notre but dans la vie. Lorsque la ligne de tête est correctement utilisée, nous pensons constructivement et notre destinée se poursuit sans interruption, malgré les mésaventures ou les échecs. Une perturbation entre la ligne de destinée et la ligne de tête peut totalement ébranler notre confiance en nous et le sens de notre identité, tout en nuisant à nos relations personnelles et à notre bien-être financier.

Je soupçonnais que la rigidité de la ligne de tête du Dr O. faisait obstacle à sa destinée : son mode de pensée inflexible se manifestait pleinement suite au stress de son accident, l’envoyant dans une spirale descendante. Heureusement, les empreintes du Dr O. affichaient deux caractéristiques potentiellement utiles. Tout d’abord, il y avait une seconde ligne de destinée partant de la ligne de tête qui chevauchait la première. Cela suggérait qu’après une période de réflexion et l’adoption d’une attitude plus positive, le Dr O. serait capable de poursuivre sa carrière. Ensuite, un carré placé sur la première ligne de destinée au moment où elle s’interrompait à la ligne de tête signifiait qu’il pourrait alors devenir réceptif aux nouvelles idées et accepterait le soutien et les conseils des amis et de la famille. J’étais certain qu’en réussissant à l’orienter dans cette direction, je pourrais améliorer sa situation.

« Docteur, votre femme vous a demandé d’aller voir un praticien de médecine alternative. Pourquoi ne pas ravaler votre fierté et suivre ses conseils? Après tout, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner. »

Heureusement, le Dr O. a donné suite à ma recommandation. Il a commencé un programme de thérapie alternative qu’il a observé religieusement. Un an plus tard, il est revenu me voir.

« J’ai d’excellentes nouvelles, Ghanshyam, m’a-t-il confié. J’ai repris mes fonctions à l’hôpital. Mes poignets ont guéri; j’opère encore mieux qu’avant! » Mieux encore, il s’était fait des amis pour la première fois. Ses collègues aimaient son esprit nouvellement ouvert à leurs idées.

« La seule personne plus heureuse que moi est ma femme, a conclu le Dr O. en souriant. Elle continue à se demander où est passé son mari! »

 

Avez-vous besoin de conseils pour rétablir vos priorités ou votre but dans la vie? Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

Nés pour être ensemble : La ballade de Jack et Julia

Jack et Julia ne le savaient pas, mais ils étaient nés à quelques heures d’intervalle, le même jour, dans la même ville et le même hôpital. Les infirmières les avaient même placés dans des berceaux voisins de la même maternité.

Bien que leurs familles ne se fréquentaient pas, elles vivaient dans le même quartier, allaient à la même église et ont inscrit Jack et Julia dans la même école primaire. Quoiqu’étant dans des classes différentes, les deux enfants étaient tout à fait conscients l’un de l’autre. Même enfants, ils se sentaient mutuellement attirés et échangeaient des regards et des sourires timides quand ils se croisaient dans le couloir ou s’apercevaient à la récréation.

Un vendredi après-midi, un groupe de garçons plus âgés se sont attaqués à Julia, alors âgée de huit ans, dans la salle à manger, et ont fait tomber ses livres. Jack est intervenu et a chassé les garçons. Puis il a ramassé les livres de Julia et les lui a rendus.

« Merci, a dit Julia. Je m’appelle Julia. »

« Je sais qui tu es, a répondu Jack. Je suis Jack. »

« Moi aussi, je sais qui tu es », a ajouté Julia en souriant.

La cloche a sonné et ils se sont séparés. Le lundi matin, Julia a cherché Jack dans le couloir, mais il n’est pas venu à l’école ce jour-là. Il n’est jamais revenu à l’école.

Julia ne savait pas que les parents de Jack avaient été tués dans un accident de voiture durant la fin de semaine et qu’il était allé vivre chez son oncle. Si la vie de famille stable de Julia s’est poursuivie sans interruption, celle de Jack est devenue un véritable cauchemar. Non seulement il a dû faire face au traumatisme émotionnel de perdre ses parents, mais son oncle l’a traité comme un moins que rien dès le moment où il est arrivé chez lui. Jack devait se contenter des restes des autres et n’était pas autorisé à manger avec ses cousins ni à jouer avec leurs amis; il ne portait que des vêtements usagés et était forcé de travailler dans l’atelier de son oncle chaque après-midi et toute la journée en fin de semaine. S’il se plaignait, il était battu. À son seizième anniversaire, Jack s’est enfui de la maison. Il dormait là où il pouvait et épargnait chaque sou qu’il gagnait en faisant des petits boulots, dans l’espoir d’aller un jour à l’université.

Ça lui a pris deux ans, mais Jack est finalement entré à l’université. Le premier jour, à sa première classe, la jeune femme assise à côté de lui a fait tomber son stylo. Jack l’a ramassé et le lui a tendu. Ils se sont immédiatement reconnus.

« Julia! »

« Jack! »

Ils sont sortis ensemble pour la première fois ce soir-là et se sont raconté tout ce qui s’était passé en dix ans depuis leur dernière rencontre. Ils ont découvert leur anniversaire commun et ont juré de ne jamais plus se perdre de vue. Ils se sont mariés à la fin de leur premier semestre d’études et attendaient leur premier enfant au moment où ils ont obtenu leur diplôme. Ils ont alors créé leur propre cabinet d’expertise comptable.

J’ai rencontré Jack et Julia (et découvert leur histoire incroyable) peu de temps après leur inscription à certains de nos cours d’astrologie et de chirologie au Centre Birla. À ce moment-là, ils célébraient leur 30e anniversaire de mariage. Jack n’était pas vraiment intéressé par la métaphysique mais, comme Julia l’était, il avait accepté d’étudier avec elle.

« Si ça lui fait plaisir, ça me fait plaisir », a dit Jack à notre première consultation.

« Nous nous soutenons toujours dans tout, même si nous avons des convictions et intérêts complètement différents, a ajouté Julia. Mais, Ghanshyam, peux-tu me dire pourquoi deux personnes nées pratiquement au même moment et au même endroit peuvent être si différentes? »

Je leur ai expliqué que, même s’ils étaient nés le même jour, et partageaient effectivement la plupart des mêmes planètes dans leurs thèmes de naissance, ils étaient nés à des heures différentes, ce qui signifiait que leurs ascendants étaient différents. L’ascendant est le signe du zodiaque qui se lève à l’horizon à l’est au moment de notre naissance. En raison de la rotation de la Terre, un nouveau signe apparaît à l’est environ toutes les deux heures. Notre ascendant joue un rôle énorme dans notre personnalité et dans la façon dont notre karma se déroule tout au long de notre vie. Quand Julia est née, l’ascendant était le Verseau; plus tard dans la journée quand Jack est né, c’était le Cancer. Cela conférait à Jack et à Julia des expériences de vie complètement différentes et signifiait qu’ils venaient au monde pour apprendre des leçons différentes.

En dépit de leurs nombreuses différences, Jack et Julia avaient la chance d’avoir des lignes de poorva punya dans leurs mains. Une ligne de poorva punya ou « bonne fortune » reflète un magnétisme rare pour attirer la bonne personne dans notre vie, quelqu’un avec qui nous partageons un but ou un destin communs. C’est une ligne qui défie le temps, vient retrouver les souvenirs de nos vies passées, nous réunit avec nos proches dans notre vie actuelle et nous attire vers le succès et le bonheur dans l’avenir. Le dévouement, l’engagement et la loyauté que nous éprouvons pour notre bien-aimé sont parmi les effets les plus puissants de la ligne de poorva punya.

« Je te remercie, Ghanshyam, a conclu Julia. Tu as confirmé ce que je sais au plus profond de moi depuis que je suis enfant… Jack et moi sommes des âmes sœurs. Nous sommes nés pour être ensemble. »

 

Voulez-vous en apprendre davantage sur vos relations? Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

Brian-dream-denied

Brian : Un rêve abandonné

Depuis l’enfance, Brian se voyait un jour écrivain. Maniant les mots avec aisance, il avait attiré l’attention de plusieurs éditeurs à un âge précoce. Au cours de ses études universitaires, deux de ses histoires avaient été publiées dans des magazines bien connus et il avait même remporté un prestigieux concours de nouvelles.

Malgré son talent évident et prometteur, une fois diplômé, Brian a laissé tomber l’écriture. Il a occupé une série d’emplois temporaires en télémarketing pour payer son loyer et, malgré l’abondance de bonnes idées fourmillant dans sa tête, il était trop fatigué pour les consigner sur papier après le travail. Le soir, épuisé, il s’endormait souvent devant la télévision. Au cours des années suivantes, plusieurs de ses compagnes l’ont encouragé à quitter son emploi pour concentrer son énergie sur sa passion : elles l’ont imploré d’écrire. Mais leur enthousiasme mettait trop de pression sur Brian. Ne sachant pas comment réagir, il n’a rien fait, et toutes ses relations ont été éphémères.

À son 26e anniversaire, Brian est venu prendre une consultation avec moi. Il était frustré par son incapacité à se lancer dans sa carrière de prédilection, et redoutait de plus en plus que sa vie et son rêve d’écrire ne lui échappent.

« Tout ce que je veux c’est être écrivain, Ghanshyam, m’a-t-il confié. Je sais que je peux le faire, mais ça n’a pas l’air d’arriver. Je ne parviens pas à coucher mes idées sur le papier, et encore moins à garder une relation. Ma carrière et ma vie amoureuse sont dans l’impasse. »

ConsistencyLes empreintes de Brian m’ont donné une assez bonne idée de l’origine de son problème.

Il avait en effet une main d’écrivain, montrant une ligne de tête vraiment impressionnante et une solide ligne d’intuition démontrant une intelligence rare guidée par une vision innée et profonde de la condition humaine. Malheureusement, sa ligne de tête était perdue au milieu d’un enchevêtrement complexe de lignes d’interférence. Ce type de ligne d’interférence apparaît souvent dans une main à la texture fine et à la consistance molle. Une texture fine et une consistance molle reflètent généralement un caractère sensible, doux et empathique, mais peuvent aussi indiquer un manque de feu et de passion pour mener les choses à bien.

Quand j’appuyais sur la paume de Brian, mon pouce laissait dans sa peau un creux qui ne reprenait pas sa forme immédiatement. Ce manque d’élasticité confirmait ce que révélaient les empreintes : Brian avait une nature douce et paisible, mais il manquait de courage, de motivation ou d’endurance pour faire face aux exigences d’une carrière d’écrivain ou d’une relation sérieuse.

« J’ai une question pour toi, Brian, et je te demande de me répondre honnêtement, ai-je poursuivi. Dans le domaine du travail ou de l’amour, as-tu tendance à suivre le mouvement et à maintenir le statu quo, ou bien est-ce que tu te mets à l’épreuve et tu travailles dur pour obtenir ce que tu veux? »

Brian a soupiré. « Je pense que tu as mis le doigt sur le problème, Ghanshyam. Ce n’est pas que je suis paresseux, mais j’aime mon confort. Je sais que mon attitude m’empêche d’agir, mais je n’arrive pas à me sortir de cette léthargie. »

« Eh bien, nous allons voir si nous pouvons le faire ensemble, ai-je continué. Tu as le génie naturel et le talent qu’il faut pour être un grand écrivain, mais toutes ces lignes d’interférence nuisent à ta ligne de tête. Tu l’utilises pour trouver des excuses au lieu de faire bouger les choses, tu rêves au lieu d’agir, tu hésites au lieu de t’engager et tu remets tout au lendemain. Si tu te débarrasses de ces lignes d’interférence, tu adopteras l’attitude requise pour développer tes dons et en tirer quelque chose. Une fois que tu auras accompli cela, ta carrière d’écrivain et ta vie amoureuse commenceront à prendre forme. »

J’ai conçu un programme de méditation et de yoga pour que Brian rehausse sa capacité de concentration et son endurance physique. Il a commencé à montrer une grande amélioration en l’espace de quelques semaines et s’est remis à écrire des nouvelles. Hélas, pour faire des économies, il a emménagé avec son frère, avocat criminaliste pragmatique qui ne comprenait pas la méditation et n’avait pas de patience pour le yoga. Il a donné un ultimatum à Brian : abandonne la chirologie ou quitte ma maison.

Lorsqu’on entreprend des changements majeurs sur soi-même, il est essentiel d’avoir le soutien et l’encouragement de ceux que nous aimons et sur qui nous comptons. Brian était sur le point de concrétiser son rêve, mais n’avait pas suffisamment de résilience pour le faire de son propre chef. À la place, il a choisi d’abandonner le yoga et la méditation afin de rester dans le confort de la maison de son frère. À ma connaissance, il n’a plus jamais écrit.

 

Avezvous besoin de conseils ou d’encouragements pour concrétiser votre rêve? Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

Headache. Obsession. The stream of dark thoughts. Expressions, feelings and moods. Young woman suffering from dark thoughts.

Cynthia : les dangers d’un Vénus déséquilibré

Cynthia était une thérapeute dynamique et dévouée qui consacrait sa vie à aider les enfants autistes à communiquer avec le monde. L’intensité de son approche sincère et affectueuse était novatrice et très efficace, ce qui lui permettait d’interagir avec des enfants dont la société ne voulait pas. Le lien émotif profond qu’elle nouait avec ses jeunes patients les faisait sourire et suscitait le respect et les éloges des parents et de ses collègues.

Sa réussite professionnelle découlait de la nature profondément affectueuse et de l’énergie hyper-concentrée de Cynthia, une combinaison qui lui permettait de canaliser tout son amour exclusivement vers ses patients. Ironiquement, cette même combinaison semait le chaos dans sa vie personnelle et a finalement failli détruire sa carrière.

Cynthia était une de mes clientes depuis plusieurs années et avait tellement été impressionnée par la chirologie qu’elle incorporait beaucoup de ses aspects dans son propre travail, utilisant parfois les empreintes des enfants pour concevoir des programmes de traitement. Malheureusement, elle ne faisait pas cas de ses propres empreintes, en particulier son mont de Vénus, la source concentrée de sa puissante énergie d’amour et le fondement de sa réussite professionnelle.

ConsistencyIl y a dix monts dans la main, chacun soulignant un aspect particulier de notre vie. Le mont de Vénus (c’est-à-dire la zone charnue à la base du pouce) représente notre capacité d’aimer et d’être aimé. Un mont équilibré est souple et élastique au toucher; il cède à la pression et reprend rapidement sa forme. Cela signifie que nous pouvons autant donner que recevoir l’amour, et ce, dans une bonne mesure. En revanche, le mont de Vénus de Cynthia était rigide, dur et ferme, montrant qu’elle avait érigé une coque de protection autour de son cœur, suite à une blessure émotionnelle passée, et qu’elle était passionnée au point d’être obsédée. Cela expliquait pourquoi Cynthia était si résolue dans son travail, mais était restée sans partenaire jusque vers la cinquantaine.

Quand il s’agissait des enfants, Cynthia n’avait pas d’attentes et elle n’était pas contrariée s’ils ne lui rendaient pas son amour. Mais dans sa vie personnelle, elle avait des attentes très élevées de la part des autres ainsi qu’une attitude exigeante qui a détruit son bref mariage quand elle était dans la vingtaine. Arrivée au début de la cinquantaine, elle était seule et voulait partager sa vie avec quelqu’un. Je l’ai avertie que son mont de Vénus rigide et dominant pourrait rendre toute relation amoureuse insupportable, que l’intensité obsessive de son affection repousserait des prétendants potentiels et menaçait même sa stabilité mentale. Je l’ai encouragée à mieux équilibrer sa vie émotionnelle en étendant consciemment à toutes ses relations le type d’amour inconditionnel qu’elle réservait à ses patients.

Malheureusement, la compulsion fait partie intégrante d’un Vénus rigide et Cynthia n’a pas tenu compte de mes conseils. Hélas, la nature obsessive qui l’avait bien servie avec ses patients s’est révélée désastreuse quand elle a rencontré Al. Cynthia s’est persuadée qu’Al était son âme sœur. Lui, de son côté, n’éprouvait pas les mêmes sentiments; il était au milieu d’un divorce difficile et ne désirait pas une relation sérieuse avec elle. Cynthia a pourtant fait de lui le centre de sa vie. Son Vénus rigide l’a poussée à déverser aveuglément sur Al l’amour qu’elle avait toujours réservé à ses patients. Mais contrairement à sa relation avec ses patients, Cynthia exigeait qu’Al lui rende la pareille. Elle était incapable de considérer les propres besoins et sentiments d’Al. Quand il a brusquement rompu leur idylle unilatérale de courte durée, Cynthia a sombré dans une dépression dévastatrice; elle a commencé à ignorer ses obligations professionnelles, ses patients, sa santé et son hygiène personnelle. Son rendement est devenu tellement déplorable à la clinique qu’elle a été congédiée. Elle a arrêté de manger, ne pouvait plus dormir et quittait rarement sa maison. En seulement quelques mois, elle a perdu tout ce qu’elle avait accompli et elle était devenue l’ombre d’elle-même.

Heureusement, elle n’a pas abandonné la chirologie, et la chirologie ne l’a pas abandonnée. Au cours des deux années suivantes, Cynthia et moi nous sommes efforcés d’assouplir son mont de Vénus en élargissant son horizon spirituel. Nous avons commencé par la récitation quotidienne des mantras Gayatri et Shiva, accru sa prise de conscience par la méditation régulière et résorbé sa tension de longue date et ses traumatismes émotionnels par de fréquents massages en profondeur. Finalement, elle a pu laisser aller son obsession pour Al, reconstruire sa carrière et adopter un style de vie beaucoup plus heureux et plus sain. Travailler sur son mont de Vénus lui a permis d’aimer sans condition tout le monde dans sa vie, de s’aimer elle-même et de trouver la tranquillité d’esprit.

 

Avez-vous besoin d’aide pour trouver un équilibre dans votre vie? Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

Follow your dreams, silhouette of man at sunset

Comment trouver un sens à sa vie : L’histoire de Robert

Malgré son baccalauréat en littérature comparée, Robert ne savait pas quoi faire de son éducation ni de sa vie. À 26 ans, il passait d’un petit boulot à l’autre, et était alors plongeur dans un restaurant à proximité du Centre Birla. Un après-midi, il est arrivé dans mon bureau, en disant qu’il était malheureux et en demandant une consultation. Un rapide coup d’œil à sa main a révélé que l’origine de son malheur était l’absence totale d’une ligne de destinée : en d’autres termes, Robert n’avait aucun but dans la vie.

Ne pas avoir de but dans la vie est pire qu’une crise existentielle : c’est une condition potentiellement dangereuse qui peut nous ôter santé et bonheur. Le Manuel diagnostique et statistique (DSM), utilisé par les aidants dans le monde entier pour diagnostiquer les troubles mentaux, relie un « manque de but dans la vie » à la dépression, au trouble de personnalité limite, à la toxicomanie et même au suicide. Vous savez qu’il vous manque un but si vous vous dites sans arrêt : Il doit y avoir quelque chose de plus dans la vie! Eh bien, il y a quelque chose de plus : un but.

Mais trouver notre but demande du travail; ça ne se limite pas à avoir un emploi, une profession ou un rôle à jouer dans la famille ou la société. Si notre carrière ou nos devoirs ne sont pas motivés par un but bien établi, ce ne sont que des occupations et nous sortons du lit à grand-peine le matin, au lieu d’accueillir chaque jour comme une bénédiction et une nouvelle occasion de briller dans le monde.

Le fait d’élever nos enfants, de faire notre travail le mieux possible ou de nourrir la famille nous offre un but externe, mais si ce but ne vient pas de l’intérieur, il est précaire, fragile et peut être brisé par un changement de circonstances. La mort d’un conjoint ou d’un enfant, la perte d’un emploi, la réalisation que nous avons choisi la mauvaise carrière ou que nous ne sommes pas marié à la bonne personne, ou la perspective d’une retraite forcée peuvent ôter le sens que nous pensions avoir donné à notre vie et nous laisser dans le découragement et le désespoir.

Notre but réel vient du plus profond de nous-même; il peut être difficile à trouver et encore plus difficile à garder tout au long de notre vie. Mais si nous parvenons à nos fins, malgré les difficultés et tracas que nous rencontrons, nous créerons une existence saine et heureuse, motivée par une forte raison d’être qui nous amènera vers l’épanouissement personnel et l’illumination. En trouvant et en renforçant notre but, nous pourrons mener une vie meilleure et faire une différence positive dans le monde.

destiny-line-frEn chirologie, la ligne de Saturne – aussi appelée la ligne de destinée – est un bon indicateur de la profondeur de nos buts.

no-destiny-robert-frDans le cas de Robert, la présence d’une ligne de Mercure montrait son aptitude à travailler fort, ce qui lui avait permis d’obtenir son baccalauréat. Mais l’absence complète d’une ligne de Saturne révélait qu’il n’avait pas de but sérieux dans la vie. Donc, il avait fait des études, mais sans trouver sa vocation… que, d’ailleurs, il ne cherchait pas. Il passait son temps à gagner de l’argent pour payer le loyer, à regarder la télévision et à devenir de plus en plus déprimé. Sans passe-temps, passions, causes ou amis solidaires pour l’encourager ou le mettre au défi de se fixer des objectifs plus élevés et de viser l’excellence, Robert était tombé dans une routine mécanique de survie quotidienne, qui le laissait inquiet, désabusé et complètement insatisfait.

Je l’ai encouragé à faire croître sa ligne de Saturne en devenant plus introspectif. Je l’ai incité à lire des livres, à se mettre au yoga ou à la méditation, à militer pour sa communauté, en bref, à faire quelque chose qui pourrait élargir ses horizons et engager son cœur et son esprit, tout en éveillant sa passion et en exigeant un profond engagement. Je lui ai assuré que rechercher sa passion finirait par le conduire à son but, et qu’une vie axée sur un but mène au bonheur, au contentement et à de riches récompenses spirituelles qui génèrent la joie intérieure et inspirent ceux qui nous entourent.

Robert est passé me voir quelques mois plus tard pour me dire que, bien qu’étant toujours plongeur pour payer le loyer, il avait commencé à rédiger des critiques de films pour un journal du coin et avait écrit le premier chapitre d’un roman. Il n’était pas sûr si l’écriture était son véritable but, mais c’était un bon point de départ.

 

Vous cherchez votre but véritable? La chirologie et l’astrologie védiques peuvent vous aider. Appelez-nous au 866-428-3799 ou prenez rendez-vous en cliquant ici. Nous sommes là pour vous aider.

Avez-vous trouvé cet article utile? Faites-le-nous savoir en laissant un commentaire.

time-sailing-away-dt-2

Ne laissez pas l’amour de votre vie mettre les voiles

Étudiant de troisième cycle en philosophie dans une grande université, Charles désirait la sécurité que procure un poste de professeur titulaire. Melissa était une musicienne talentueuse, récemment immigrée au Canada, qui gagnait sa vie en donnant des cours particuliers de musique. Ils avaient tous les deux grandi au bord de l’eau – Charles sur les rives du Saint-Laurent, Melissa sur la côte de la Jamaïque – et partageaient une profonde passion pour la voile. Ils se sont rencontrés lors d’une régate de navigation de plaisance près de Montréal où, par un bel après-midi d’été, ils ont loué un petit esquif et sont tombés amoureux en voguant sur les flots.

Charles récitait à Melissa d’anciens poèmes d’amour orientaux, et Melissa jouait de la guitare classique pour Charles jusqu’à ce qu’il s’endorme. Ils n’avaient jamais été aussi heureux, l’un et l’autre. Ils parlaient de l’avenir, de la famille qu’ils allaient fonder et du tour du monde en voilier qu’ils feraient une fois à la retraite.

Pendant deux ans, ils sont restés inséparables, sauf quand Charles allait voir ses parents ou les professeurs de son université, ce qu’il faisait sans Melissa. Elle a finalement demandé à Charles pourquoi il ne la présentait pas à ses parents et à ses collègues. « Charlie, est-ce parce que ma peau est plus sombre que la tienne? » Charles a rougi. « Melissa, tu sais bien que je ne suis absolument pas raciste, mais ma mère… elle est vieux jeu, elle n’approuverait pas. Et le président du corps professoral est très traditionaliste; il croit que les universitaires doivent se marier entre eux. Alors s’il te plaît, sois patiente et, un jour, je serai titulaire et je pourrai faire ce que je veux. Et qui sait, tôt ou tard, ma mère pourrait changer d’avis. Attendons de voir ce qui se passe. Un peu de patience. »

« De la patience? Ça fait plus de deux ans! On n’a pas besoin de l’approbation des autres pour être heureux. Pourquoi ne pas partir et faire notre vie ailleurs. Nous sommes jeunes et amoureux, nous pouvons gagner de l’argent… Qu’est-ce qui nous arrête? On a qu’à louer un bateau et prendre les voiles quelque part, n’importe où dans le monde! »

« Je le ferais sans hésiter… si nous gagnions à la loterie. Voyons, Melissa, on ne peut pas seulement vivre d’amour et d’eau fraîche. »

« Mais l’amour ne s’achète pas, Charlie, s’est exclamée Melissa. Tu as dit que tu voulais m’épouser, avoir des enfants avec moi et passer le reste de notre vie ensemble! Tu ferais mieux de décider si c’est la vie que tu veux. »

« D’accord, d’accord…  Je vais y réfléchir », a répondu Charles.

Pour Noël cette année-là, Charles n’a pas invité Melissa à la fête du corps professoral, ni à la réunion familiale. Quelques mois plus tard, au troisième anniversaire de leur première rencontre, Melissa s’apprêtait à offrir à Charles un billet de loterie. « Viens sur la côte Ouest avec moi, l’a-t-elle prié. Je pourrai enseigner la musique pour subvenir à nos besoins, pendant que tu termineras tes études dans une nouvelle université, et nous pouvons faire de la voile chaque fois que nous le voudrons. Nous vivrons notre rêve; si nous cherchons avant tout le bonheur de l’autre, l’argent suivra. »

« Je vais y réfléchir », a répondu Charles. Melissa l’a embrassé, elle a remis le billet de loterie dans sa poche et elle est partie. Charles ne l’a jamais revue.

J’ai rencontré Charles des années plus tard, alors qu’il terminait sa thèse et faisait des recherches dans les textes védiques rares de la bibliothèque privée du Centre Birla. Il s’est fait prendre ses empreintes et voulait savoir quel trait de caractère était le plus important dans sa main.

cross« Les lignes et signes de la main forment une toile complexe et intégrale. Il faut les lire dans leur ensemble, ai-je expliqué. Mais ce qui ressort le plus dans ta main est la croix sur ta ligne du Soleil. La ligne du Soleil est l’expression personnelle de la joie, du succès et du contentement. Si elle est belle et solide, tu agis généreusement selon ton cœur, sans avoir besoin de louanges ni d’approbation. Mais cette croix vient couper ta ligne du Soleil en deux. La croix a probablement été causée par une force inconsciente ou externe qui interfère avec ta capacité de décider ou d’agir en fonction de ce que ton cœur te conseille intuitivement de faire. As-tu du mal à trouver ou à garder les choses qui te donnent de la joie? As-tu de la difficulté à suivre ta passion ou ton bonheur? »

C’est là que Charles m’a raconté sa triste histoire d’amour et comment sa relation avec Melissa s’était terminée. « Mais le plus ironique, je l’ai récemment appris d’un ami commun : le billet de loterie que Melissa a essayé de m’offrir était en fait un numéro gagnant. Elle est devenue millionnaire, puis elle a rencontré et épousé un autre homme; ils ont acheté un bateau et font le tour du monde. J’ai laissé l’amour de ma vie prendre les voiles parce que je ne pouvais pas me décider. J’ai laissé d’autres personnes décider du cours de ma vie. Je suppose que c’était ma destinée. »

« Ce que je vois dans ta main n’est pas gravé dans la pierre, Charles. Ce qui nous arrive n’est pas prédestiné. Nous pouvons changer nos lignes et nos vies, si nous le désirons vraiment et si nous nous engageons à changer. Nous pouvons réparer ta ligne du Soleil, Charles. Mais veux-tu la réparer? Veux-tu changer ta vie? »

« Je vais y réfléchir », a dit Charles en quittant mon bureau. Aux dernières nouvelles, il était devenu professeur titulaire et vivait chez sa mère. Il ne s’est jamais marié.

La chirologie est un outil extraordinaire qui peut non seulement révéler les défis personnels nous empêchant d’avoir une vie épanouie et vraiment heureuse, mais qui peut aussi nous aider à éliminer ces blocages et à atteindre le bonheur et la joie que nous méritons. L’important, c’est de trouver le courage et la volonté de changer.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont la ligne du Soleil – ou n’importe quelle autre ligne – influe sur votre vie, inscrivez-vous à l’un de nos cours d’introduction en cliquant ici. Si vous avez besoin d’aide dans votre relation, appelez-nous au 866.428.3799 ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

 

Avez-vous trouvé cette histoire utile? Faites-le-nous savoir en laissant un commentaire.

blinded-by-love

Aveuglé par l’amour

Avez-vous déjà agi de manière insensée, irrationnelle ou même dangereuse par amour? Une passion mal dirigée peut avoir de lourdes conséquences sur nos vies. Nous pouvons vous aider à avoir une vie amoureuse saine et équilibrée. Lisez l’histoire de Randy.

Un crime passionnel : l’histoire de Randy

Randy était un camionneur respectueux des lois; Linda enseignait le yoga et avait de grands rêves. Ils se sont rencontrés dans la jeune vingtaine et ont eu le coup de foudre. Randy voulait Linda plus que tout au monde et lui a promis la lune si elle acceptait de l’épouser. Elle a accepté, ils ont scellé leur union, loué un petit appartement et sont rapidement devenus les parents de deux jeunes fils.

Randy adorait ses fils et était amoureux fou de sa jeune femme. Mais Linda trouvait que leur vie progressait trop lentement et devenait impatiente. Plus que tout, elle voulait son propre studio de yoga et poussait sans cesse Randy à gagner plus d’argent pour lui permettre de réaliser son rêve. Randy avait beau travailler 60 heures par semaine, il savait qu’il lui faudrait au moins dix ans pour donner à sa femme ce qu’elle voulait. Il cherchait désespérément une solution et a décidé de me consulter.

La première chose qu’il m’a dite en entrant : « J’aime ma femme et je vais lui acheter un studio de yoga. C’est son rêve, et elle va pouvoir aider des centaines de personnes à trouver la paix et l’harmonie. »

J’ai dit à Randy que c’était une excellente idée et une ambition très noble.

« Merci, Ghanshyam, a-t-il dit. Le problème . . . c’est que je n’en ai pas les moyens. J’ai donc décidé de cambrioler une banque. Une seule mauvaise action et après je serai honnête pour le reste de mes jours. Que penses-tu de cette idée? »

« Tu plaisantes? C’est une très mauvaise idée, lui ai-je dit. Si tu as besoin d’argent, vas à la banque pour faire un emprunt, pas pour la dévaliser! C’est illégal; quelqu’un pourrait se blesser . . . tu pourrais être blessé. Tu ne veux pas devenir un criminel; tu perdrais ta liberté et ta famille.  Il te faudra plus de temps pour amasser l’argent qu’il te faut si tu le fais honnêtement, mais c’est le meilleur et le seul moyen d’y parvenir. »

« Ça va, Ghanshyam—laisse tomber la philosophie . . . regarde mes mains et dis-moi si tu penses que je vais m’en tirer. »

J’ai dit à Randy que la chirologie ne servait pas à prédire l’avenir, mais que c’était un outil précieux pour nous éviter de commettre de graves erreurs, ce que j’espérais faire.

Les empreintes de Randy donnaient beaucoup d’information sur deux aspects très différents de sa personnalité. La main dominante, celle avec laquelle il écrit et qui indique ses résolutions et les circonstances actuelles de sa vie, reflétait un esprit stable et rationnel. Son quadrilatère—l’espace entre ses lignes de tête et de cœur—était bien équilibré. De belles lignes de tête et de cœur d’égale longueur suggèrent une cohésion entre les sentiments et les pensées—nos passions ne gouvernent pas notre logique, et visa versa.

rama-right rama-left

Cependant, la main non dominante de Randy, la main de nos peurs et désirs subconscients, et de nos caractéristiques latentes, brossait un tout autre portrait : une ligne de tête brisée et une ligne de cœur très longue et inflexible partant du mont de Jupiter. Sa ligne de cœur indiquait que les attentes idéalistes de Randy quant à l’amour et au sexe pouvaient le pousser à prendre des décisions extrêmes et illogiques. Il était également enclin à une jalousie extrême, à la possessivité et à des accès de colère. Sa ligne de tête brisée aggravait les choses; elle court-circuitait son raisonnement et le prédisposait à agir de manière irrationnelle et déraisonnable s’il devenait frustré ou victime d’un contretemps important.

J’en ai parlé à Randy, en lui suggérant de changer les aspects négatifs de sa main non dominante pour créer un équilibre avec sa main dominante plus mûre aux caractéristiques harmonieuses. La meilleure façon d’y arriver, lui ai-je dit, était de s’associer à des gens positifs qui seront de tout cœur avec lui, d’établir une routine spirituelle quotidienne et de traiter les gens qui partagent sa vie avec amour et bonté.

« Mais je ne veux pas perdre ma femme », a-t-il dit. Je lui ai dit qu’il n’allait pas la perdre s’il la traitait avec amour au lieu d’agir bêtement en tentant de la posséder.

Randy n’est pas venu à son rendez-vous de suivi. Un an plus tard, Linda est venue en consultation et m’a dit que Randy purgeait une peine de cinq ans en prison pour tentative de vol. Et ce n’est pas tout; convaincu que sa femme le trompait, il menaçait de la faire malmener.

J’ai écrit à Randy en prison pour lui dire que même s’il avait l’impression d’avoir tout perdu, ce n’était pas le cas, que sa femme et ses deux enfants l’attendaient. Mais je lui ai dit qu’il les perdrait s’il n’essayait pas de créer un équilibre dans sa vie et dans ses mains. Malgré l’environnement où il se trouvait, je l’ai encouragé à s’entourer des gens les plus positifs qu’il pourrait trouver et de penser à ceux qu’il aimait avec amour et bonté.

« Tu es en prison, Randy, mais tu peux choisir le genre de personne que tu veux devenir », lui ai-je écrit.

Quand Randy est venu me voir après sa libération, ce n’était plus le même homme. Il construisait un studio de yoga pour Linda et faisait du yoga lui-même tous les matins. Il était un père aimant, un bon mari . . . et il était heureux. Les lignes de sa main non dominante étaient bien meilleures, reflétant sa nouvelle vision de la vie.

« Ta lettre a touché une corde sensible en moi, Ghanshyam. J’ai commencé à voir à quel point mes enfants étaient importants pour moi et c’est ce qui a fait toute la différence. J’ai joint un groupe pour apprendre à gérer ma colère et j’ai suivi un cours de méditation quotidienne—et j’ai commencé à me concentrer sur moi et sur ma famille avec amour. Et soudain, tout a changé. C’est drôle, Ghanshyam… j’ai dû aller en prison pour me sentir libre. »

 

Si vous souhaitez apprendre comment vos mains dominante et non dominante peuvent avoir un impact sur vos actions et les occasions qui offrent à vous, contactez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous avec moi. Nous sommes là pour vous aider.

 

find-strength-live-courage-love-hands

Trouver la force de vivre et le courage d’aimer… dans ses mains.

Il faut du courage pour aimer, de l’énergie et de la force pour surmonter les défis, les difficultés et les obstacles que nous rencontrons si souvent dans notre vie et notre carrière.

Il y a quelques années, Monika a fait son entrée dans mon bureau deux heures après son rendez-vous, excusant son retard d’un revers dramatique du poignet.

« Je suis en retard partout aujourd’hui, a-t-elle dit. Je me suis levée trop tard ce matin. Je ne parvenais pas trouver quoi porter… puis mon taxi n’est pas arrivé à l’heure. Tu sais ce que c’est. Mais ça n’a pas d’importance. L’important c’est que je sois là. J’ai besoin de toi. Je voudrais que tu m’aides à devenir célèbre! »

Monika s’est assise en face de moi et, avec un soupir d’épuisement, elle a poursuivi : « Je suis une bonne actrice, Ghanshyam, et je veux être une star, une star du cinéma. Mais c’est vraiment dur d’atteindre le sommet. Il y a tellement de concurrence… et tant de répliques à apprendre par cœur. La semaine dernière, je suis restée debout toute la nuit à mémoriser mon texte, alors bien sûr, j’ai dormi tard le lendemain matin. Et comme je suis arrivée en retard au studio, ils ont donné mon rôle à une autre actrice. Penses-tu pouvoir m’aider à améliorer ma mémoire pour que ça me soit plus facile d’apprendre mes textes? »

Le retard de Monika à notre rendez-vous laissait peu de temps pour une première consultation aussi importante. Mais un rapide coup d’œil à ses empreintes a révélé la source d’une de ses principales difficultés.

« Tu as un sérieux problème avec ta galaxie de Mars : elle perturbe toute ta main, et je la soupçonne de perturber toute ta vie. »

trouver-la-force-de-vivre-et-le-courage-daimer-dans-ses-mains-printJe lui ai expliqué que la main se compose de dix monts interreliés qui reflètent notre bien-être émotionnel, psychologique et spirituel. Par exemple, le mont de la Lune représente notre mental et notre imagination. Le mont de Saturne révèle notre logique et notre discipline. Si Saturne est exténué ou faible, notre imagination devient incontrôlable et peut nous causer toutes sortes d’ennuis. Dans le cas de Monika, son Mars, composé des deux monts de Mars négatif et Mars positif pour former la galaxie de Mars, était épuisé, en particulier son Mars négatif.

« Le mont de Mars tire son nom de la planète Mars, la planète du guerrier, ai-je continué. Il représente notre énergie, notre force émotionnelle et physique et notre courage pour faire face à la vie. Nous pouvons parfois nous passer d’un Mars équilibré pendant plusieurs années en puisant dans l’énergie d’autres monts, mais c’est malsain et improductif, et ça ne peut pas durer longtemps. Nous finirons par être complètement drainé, physiquement, mentalement et émotionnellement, et par perdre de vue notre véritable but. Nous devenons alors comme un bateau privé de moteur, à la dérive sur la rivière de la vie. Même si nous savons où nous voulons aller, il nous manque l’énergie ou la fortitude requises pour y arriver.

« Tu as un beau mont de Vénus, ai-je expliqué. Il montre ta passion et ton désir de t’exprimer de façon créative… mais tu as besoin du soutien solide et fiable de l’énergie Mars si tu espères parvenir au succès. Honnêtement, ton Mars négatif est tellement épuisé en ce moment, que je suis surpris que tu aies suffisamment d’énergie pour nettoyer ton appartement, sans parler de l’énergie mentale ou de la concentration qu’il faut pour gagner ta vie dans une profession aussi exigeante que celle d’actrice. Cela peut expliquer ta difficulté à apprendre tes répliques et à être à l’heure à tes rendez- vous et auditions. Mais la bonne nouvelle c’est que tu peux renforcer ton Mars, et améliorer ta mémoire en… ».

« Excuse-moi, Ghanshyam, a interrompu Monika. C’est vrai que je suis souvent en retard, plutôt désordonnée et assez désorganisée. Mais je n’ai pas besoin de m’inquiéter pour faire le ménage ou gagner ma vie. Mes parents s’occupent de mon loyer, et ils m’envoient leur bonne pour nettoyer mon appartement et faire la cuisine une fois par semaine. Ça peut sembler étrange, vu que j’ai 30 ans, mais je pense qu’ils sont ultra-protecteurs avec moi parce que j’ai été adoptée. D’ailleurs, je suis en train de reprendre contact avec mon père biologique. J’ai toujours rêvé de connaître mon vrai père. »

Je n’étais pas surpris que Monika ait recours à des excuses pour justifier ses mauvaises habitudes. Les personnes qui manquent de Mars font souvent appel à leur logique de Saturne, tout en la diminuant, pour se disculper. Mais j’étais préoccupé par tout ce qu’elle avait révélé.

« Monika, comme je m’apprêtais à te le dire, nous pouvons renforcer ta galaxie de Mars en te donnant de petites tâches à accomplir chaque jour, comme arriver à l’heure à tes rendez-vous, faire ton ménage, préparer tes propres repas. En atteignant ces petits objectifs quotidiens, tu bâtiras l’endurance et la discipline dont tu as besoin pour accomplir de plus grandes tâches, comme apprendre tes répliques par cœur. L’exercice physique, de bonnes nuits de sommeil et la méditation te seraient également utiles. Mais compter sur quelqu’un d’autre pour payer ton loyer, préparer tes repas et ranger ton appartement risque de saper ces efforts.

« Quant à renouer avec ton père naturel… l’univers te donne l’occasion de développer une galaxie de Mars saine et équilibrée. Une relation personnelle affectueuse ou intense exige toujours la force émotionnelle et le courage de s’engager. Ce sont des qualités que tu auras besoin d’acquérir si tu veux que cette nouvelle relation avec ton père soit à la fois heureuse et durable. »

Monika a pris un air incrédule, mais a dit qu’elle allait réfléchir à mon conseil. Nous avons fixé un rendez-vous de suivi pour le mois suivant, mais elle n’est pas venue. Quelques semaines plus tard, elle a téléphoné pour reprendre rendez-vous. Elle a dit qu’elle avait été tellement distraite par ses nombreuses auditions qu’elle avait totalement oublié notre consultation.

« Mais j’ai rencontré mon père biologique », a-t-elle ajouté.

« Ah oui? Comment ça s’est passé? », ai-je demandé.

« Ça a été un désastre, Ghanshyam. C’est un homme merveilleux et il m’a expliqué pourquoi lui et ma mère naturelle m’avaient donnée en adoption : ils n’avaient que 15 ans quand ils m’ont eue. Mais maintenant, il veut m’appeler une fois par semaine pour prendre de mes nouvelles et m’inviter à dîner une fois par mois. C’est trop pour moi; trop de temps et trop d’efforts. Je lui ai dit qu’il valait mieux arrêter de nous voir. »

Monika a manqué le rendez-vous suivant, et je n’ai plus entendu parler d’elle. Je regrette qu’elle n’ait pas suivi mes conseils en renforçant sa galaxie de Mars avant de renouer avec son père. Elle a raté l’occasion de former un lien affectueux avec quelqu’un d’important pour elle.

Il faut du courage pour aimer, et de l’énergie et de la force pour surmonter les défis, les difficultés et les obstacles que nous rencontrons si souvent dans notre vie et notre carrière. Ces qualités émanent de notre galaxie de Mars. Nous avons donc tout intérêt à avoir un Mars sain et équilibré.

Vous souhaitez augmenter votre concentration, votre énergie et votre endurance en développant votre Mars, appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour aider.

Trouvez-vous l’histoire de Monika utile? Vous voulez partager une histoire similaire? Dites-nous ce que vous en pensez en commentant au bas de cette page.

leanna-power-perils-subconscious-mind

Leanna : La puissance et les périls du subconscient

Leanna avait tout pour elle et, à 55 ans, elle estimait que sa vie ne faisait que commencer. Elle avait réussi à élever ses quatre enfants en tant que mère célibataire, avait pris des cours du soir pour obtenir un diplôme de psychologie tout en travaillant à temps plein, et vivait une relation amoureuse avec un homme merveilleux. Dans quelques semaines, elle comptait prendre sa retraite de son emploi au gouvernement et se lancer dans une nouvelle carrière en psychologie : elle n’avait jamais été plus heureuse.

Mais le malheur s’est abattu. Lors d’une visite médicale de routine, on a découvert qu’elle avait un cancer en phase terminale. Complètement affolée, elle ne savait pas où se tourner. Un parent lui ayant donné mon numéro, et elle m’a appelé pour prendre un rendez-vous d’urgence.

Leanna est arrivée dans mon bureau en larmes, en secouant la tête d’un air découragé.

« Je ne comprends pas ce qui s’est passé : je n’ai jamais fumé, j’ai une alimentation saine, je fais de l’exercice et il n’y a pas de cancer dans ma famille, s’est-elle exclamée. Pourquoi est-ce arrivé? Que puis-je faire? »

En regardant ses empreintes, j’ai été frappé par sa longue ligne de vie bien arrondie dans sa main dominante, c’est-à-dire la main avec laquelle nous écrivons et qui reflète notre moi conscient, nos circonstances actuelles et notre perception de la vie. Cette ligne d’une forme parfaite indiquait que Leanna était prête à avoir une vie longue, bien remplie et heureuse.

Mais la ligne de vie dans sa main non dominante, la main de notre subconscient, de notre passé et de nos désirs, émotions, pensées et regrets bien enfouis, était courte, fragile et effilochée, dénotant une sérieuse perte de motivation et l’absence d’une vision claire de l’avenir.

leanna-la-puissance-et-les-perils-du-subconscient-main

Dans la chirologie védique, l’étude des deux mains nous donne une image complète de l’état de notre subconscient et de notre conscient, soit le yin et le yang, les aspects féminin et masculin de notre être, ou le cœur par rapport à la raison. Le contraste entre les deux lignes de vie de Leanna m’a fait soupçonner que quelqu’un ou quelque chose l’avait profondément affectée dans le passé. Cela avait créé de profonds sentiments négatifs qu’elle n’avait pas confrontés, qu’elle avait gardés dans son subconscient et qu’elle avait involontairement nourris pendant de nombreuses années.

Quand j’ai posé la question à Leanna, elle m’a expliqué que, 30 ans plus tôt, son mari d’alors, à qui elle avait donné son amour et sa confiance, l’avait quittée pour l’une de ses meilleures amies. La trahison avait dévasté Leanna, l’avait remplie d’amertume et, pendant un certain temps, lui avait même ôté le goût de vivre. Mais pour le bien de ses enfants, elle avait finalement choisi d’ignorer sa douleur, sa colère et ses blessures et elle avait tourné la page.

Je voyais cela se refléter dans la courte ligne de vie de sa main non dominante : au lieu de faire face à la douleur et au ressentiment créés par cette trahison trois décennies plus tôt, Leanna avait enterré ses sentiments négatifs au plus profond de son subconscient, où ils avaient pris racine.

La main non dominante est comme le réseau caché des racines d’une plante, tandis que la main dominante peut être comparée à sa partie visible, soit la tige, les feuilles et les fleurs. Nos racines subconscientes reflètent nos convictions et sentiments les plus profonds, mais le subconscient finit par faire remonter à la surface de notre existence ces émotions et pensées enracinées. Si, dans le passé, nous avons planté les graines amères d’un buisson d’épines, nous ne pouvons pas nous attendre à en tirer, dans le présent ou l’avenir, une pomme délicieuse, même si nous voulons désespérément cette pomme : nous récoltons ce que nous avons semé.

Dans son livre Ressentir… voilà le secret!, le métaphysicien Neville Goddard écrit à ce sujet : « Le subconscient reçoit les idées de nos sentiments, et il leur donne forme. Si vous vous concentrez sur les difficultés, les obstacles ou les retards, le subconscient, incapable de faire la part des choses, accepte le sentiment de difficulté et d’obstacle comme étant ce que vous demandez et se met à en produire dans votre monde extérieur. »

Il m’apparaissait clairement que Leanna avait été tellement déchirée par la trahison de son mari qu’elle avait subconsciemment perdu le désir de vivre une vie longue et heureuse, alors que consciemment c’était ce qu’elle voulait.

J’ai expliqué ça à Leanna, en insistant sur les dangers de cultiver inconsciemment des émotions et des sentiments négatifs. « La vie est précieuse, lui ai-je dit, et nous ne pouvons pas nous permettre de laisser quoi que ce soit nous priver de notre motivation. Comme l’a écrit le grand sage Sri Yukteswar, « la colère jaillit du désir contrarié ». Nous aurons beaucoup de mal à aller de l’avant si notre espoir et nos convictions sont enchevêtrés dans le désespoir de notre passé. Si nous nous accrochons au chagrin, à la douleur, au ressentiment ou à la déception, nous parviendrons seulement à nous faire mal. Nous devons laisser aller complètement les blessures du passé et chercher à créer de la joie en nous-mêmes et dans la vie de ceux qui nous entourent. »

J’ai utilisé l’exemple de Nelson Mandela qui, après avoir purgé 27 ans de prison, a suivi la voie du pardon pour dépasser la colère et les atrocités que lui et tant d’autres avaient vécues pendant l’apartheid. Mandela a dit : « Je sais que, si je ne m’étais pas débarrassé de mon amertume et de ma haine, je serais encore en prison ». Il a montré l’exemple en invitant son ancien gardien de prison à son investiture à la présidence.

Peut-on espérer que Leanna gagne le combat contre une maladie mortelle? Oui, absolument! C’est un moment décisif et crucial dans sa vie. Elle peut en profiter pour reprogrammer son esprit et créer dans son cerveau de nouvelles voies qui pourraient changer sa réalité actuelle. Les neuroscientifiques étaient, par le passé, convaincus que nos modes de pensée étaient fixes et immuables. Cependant, les progrès technologiques en imagerie magnétique du cerveau ont prouvé que nous sommes capables de rétablir les circuits du cerveau tout au long de notre vie, de la naissance jusqu’au dernier souffle. Mais, comme le dit Neville Goddard, pour réussir à créer une nouvelle réalité positive, nos pensées doivent être solidement soutenues par de profonds sentiments positifs. Parmi les moyens les plus sûrs d’y parvenir, notons la méditation, les affirmations positives et ciblées, et l’autoréflexion dans la paix. Et Leanna les pratique tous fidèlement.

En renforçant son subconscient par des pensées et des sentiments positifs, Leanna verra sa ligne de vie s’allonger dans sa main non dominante pour ressembler de plus en plus à la belle ligne de vie de sa main dominante qui exprime déjà sa détermination de vivre une vie heureuse. Les nouvelles voies positives ainsi créées dans les modes de pensée de son cerveau effaceront les sillons négatifs de sa main non dominante.

Avec du temps et en mettant les choses en perspective, Leanna en viendra même à apprécier ses difficultés passées et se rendra compte que la trahison douloureuse qu’elle a vécue lui a donné la possibilité de créer de magnifiques changements dans sa vie, une prise de conscience que reflètent déjà les signes de sagesse sur son mont de Jupiter : un anneau de Salomon, une étoile et un carré. En fin de compte, la souffrance qu’elle a endurée l’a aidée à avoir plus de cœur et de générosité, lui a permis d’attirer encore plus d’amour dans sa vie et lui a donné une nouvelle passion pour la conscience de soi. En dépit de son combat contre le cancer, Leanna est remplie de gratitude; elle veut partager son histoire afin que d’autres puissent tirer des leçons de son expérience, et elle voit l’avenir avec optimisme.

Pour en savoir plus sur la puissance du subconscient :  Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider!

banner-blogue

hughs-union-lines-enough-never-enough

Les lignes d’union d’Hugh : Il n’y en a jamais assez

Hugh, étudiant de chirologie, avait à 30 ans un physique de jeune premier et des yeux bleus perçants qui brillaient de tous leurs feux quand il riait. Cherchant d’abord l’illumination, il a changé de voie après la mort de son père. Ayant hérité d’une entreprise de plusieurs millions de dollars, il a arrêté de travailler. Il voulait être un playboy. Alors, il a vendu la société et, quittant sa petite amie, il est parti faire le tour du monde.

Six mois plus tard, Hugh est revenu en consultation. En me tendant la main, il riait et ses yeux bleus brillaient. J’ai souri moi aussi, jusqu’à ce que je voie le nombre de lignes d’union sur son mont de Mercure. Ce mont est le domaine de Bouddha; il reflète notre aptitude à nous détacher des distractions du monde matériel afin de trouver la paix intérieure et le contentement. Vu la multitude de lignes d’union brisées et entrecroisées sur le mont de Mercure, je savais qu’Hugh avait très peu de paix intérieure et qu’il était extrêmement attaché aux plaisirs matériels et physiques.

hughs-union-lines-enough-never-enough-printIdéalement, notre mont de Mercure présente une longue ligne d’union unique, qui est droite, profonde et sans interférence. Cette formation indique qu’on souhaite une relation amoureuse engagée. Il n’est pas rare de voir plusieurs lignes d’union, ce qui signale un certain nombre de relations au cours d’une vie. Mais il me fallait une loupe pour compter toutes ses lignes d’union déchiquetées, temporaires et bloquées. Hugh, qui avait été un bon élève de chirologie, savait la raison de mon inquiétude.

« Je sais ce que tu penses, Ghanshyam, a-t-il plaisanté. Oui, j’ai connu beaucoup de filles, et je me suis même fait plaquer par ma dernière… Et alors? J’ai une fille dans chaque port. Le monde est un peu comme un comptoir qui offre mille saveurs de crème glacée. Pourquoi ne pas goûter à toutes? »

« Mais, Hugh, cette attitude hédoniste n’est pas saine, ai-je répondu. Tu as un grand potentiel d’aimer et d’être aimé, mais tu le gaspilles en te laissant gouverner par le désir. Ton appétit est comme un puits sans fond qui ne peut jamais être rempli : tu n’en auras jamais assez pour te rassasier. Si tu cherches le bonheur en achetant des choses et en ayant des aventures, tu passeras à côté de ce qui est réel, et tu ne seras jamais heureux. »

« Ghanshyam, je suis jeune et riche; je peux acheter le bonheur. »

Trois ans plus tard, Hugh est revenu me voir. Cette fois, il avait les yeux ternes et il faisait pitié. Son mont de Mercure était épuisé et couvert de lignes d’union chaotiques.

« Tu avais raison, Ghanshyam, je ne me sens jamais satisfait, a-t-il avoué. Comment puis-je trouver la paix et le bonheur? »

« Commence par méditer tous les jours, ai-je suggéré. Cherche le bonheur à l’intérieur. Développe une relation spirituelle : c’est la seule relation qui offre une paix et une joie durables. »

Je ne sais pas si Hugh a suivi mon conseil parce qu’il n’est jamais revenu. Mais je sais une chose : la chirologie révèle à la fois nos tendances négatives et notre potentiel positif. C’est à nous de décider quoi faire des informations que nous offre notre main.

Venez nous voir pour analyser vos lignes d’union. Nous sommes là pour vous aider. Appelez le 866.428.3799 ou compléter notre formulaire pour prendre rendez-vous.